Interview

Interview avec Georg Kradolfer: «Organiser des tournois juniors m’a toujours procuré un grand plaisir»

Georg Kradolfer se retirera du Comité central lors de l’Assemblée des délégués de la Fédération suisse des échecs (FSE) le 15 juin à Ittigen. La «RSE» s’est entretenue avec le Zurichois, qui fêtera ses 70 ans l’an prochain, sur ses 50 ans d’engagement comme fonctionnaire dans divers domaines, que ce soit à la FSE, à la Fédération zurichoise d’échecs et au Club de Wollishofen, où il a reçu la distinction de membre d’honneur. 

«RSE»: Vous avez été au total membre du Comité central de la FSE durant 17 ans, en deux périodes. Partez-vous avec le sourire ou la larme à l’œil? 

Georg Kradolfer: Plutôt avec le sourire, car je suis en bonne santé et en forme. Dans ce sens, j’aurais même pu continuer. Mais je trouve qu’il serait faux de rester trop longtemps à une telle fonction. Il est temps de laisser la place à un plus jeune. Je suis très confiant dans le fait que celui qui est prévu à ma place, André Vögtlin, fera du bon boulot. 

Lorsque vous portez votre regard sur vos très nombreux engagements au service des échecs, quelle importance accordez-vous aux 17 années au Comité central?

On peut faire bouger les choses, mais il faut beaucoup de persévérance. Car les voies de décision d’une idée jusqu’à sa conception et sa réalisation sont très longues – en particulier lorsque l’Assemblée des délégués intervient dans le processus de décision. Au Comité central, j’ai certainement profité d’avoir été engagé dans une fédération régionale et un club. D’une part, il existe beaucoup de synergies, d’autre part je savais toujours de quoi nous parlions. Le CC a sans le moindre doute un poids important, mais il y a surtout beaucoup de travail à accomplir. Même si j’ai défendu mon point de vue de façon toujours déterminée, avec les années je suis devenu clairement plus capable de travailler en équipe.

Vous vous êtes engagé pour les échecs durant cinq décennies dans tous les domaines – club, fédération régionale, FSE, organisateur de tournois et arbitre. Quelles activités vous ont-elles procuré le plus de plaisir?

Question difficile. Mais en plus du Weihnachts-Open de Zurich, j’ai toujours organisé volontiers des tournois juniors. Offrir aux enfants des occasions de jouer m’a procuré beaucoup de plaisir, tout comme assister avec les années à l’éclosion de quelques forts joueurs à la suite de ces tournois. Et comme personnellement je voyage volontiers, je me suis rendu avec plaisir aux événements internationaux comme responsable de délégation ou aux Olympiades comme arbitre.

Quelle différence voyez-vous dans le travail aux différents niveaux?

Dans un club, on reçoit le feedback immédiatement. Dans une fédération régionale, on se connaît aussi presque tous. Au niveau de la FSE, le travail et l’horizon sont à plus long terme.

Lisez l’interview complet dans «RSE» 3/19!

Georg Kradolfer a dirigé de très nombreux tournois durant cinq décennies – et a toujours su garder son calme.