SMM 2018

Interview avec Lindo Duratti (Echallens): «Le retour en LNA était vivement espéré, mais…»

Après une année en Ligue nationale B, Echallens remonte pour la troisième fois après 2010 et 2014 dans la plus haute catégorie de jeu du Championnat suisse par équipes (CSE). «Une saison très difficile s'annonce, mais nos chances de maintien ne sont certainement pas nulles», affirme avec un optimisme prudent le capitaine Lindo Duratti interviewé par la «RSE».

«RSE»: Après la relégation de Neuchâtel, quelle est l’importance pour les échecs en Romandie de compter une deuxième équipe en Ligue A aux côtés de Genève?

Lindo Duratti (capitaine d'Echallens): La formation des échecs est devenue ces dernières années une priorité pour la plupart des clubs en Romandie. Et ce n'est pas étonnant de voir que les quatre plus grands centres de formations vaudois (Nyon, Vevey, Payerne et Echallens) ont joué en LNB l'an dernier. Payerne aligne plus de la moitié de jeunes issus de son école d'échecs. Nyon et Vevey donnent aussi l'opportunité à leurs jeunes de jouer avec l'équipe première. Echallens peut se vanter d'avoir remporté trois titres de champion suisse juniors par équipes ces quatre dernières années. Mais la vitrine des échecs reste bien sûr principalement la LNA, où ces clubs peuvent montrer le résultat du travail fourni par leurs centres de formation.

Ce retour immédiat en Ligue A était-il planifié ou est-ce une surprise?

Le retour en LNA était vivement espéré, mais rien n'est jamais simple surtout quand on est favori et que tout le monde vous attend au contour. La délivrance n'est venue qu'à la fin de la dernière ronde, alors qu'on n'y croyait plus qu'à moitié et après des circonstances très favorables.

Qu’est-ce qui a joué en votre faveur dans le groupe ouest de Ligue nationale B?

Malgré l'expérience de l'équipe, très certainement la chance au moment décisif. Dans un groupe très homogène dans lequel la moitié des équipes pouvait prétendre monter, nous avons réussi à ne jamais baisser les bras, surtout après les trois premières rondes, où nous avons connu des mésaventures face à deux équipes prétendantes à la promotion. Mais à la ronde 6, après notre nette victoire contre Trubschachen, et les défaites conjointes de Vevey et de Schwarz-Weiss, nous passions pour la première fois à la première place devant ces trois équipes. La dernière double ronde nous a encore souri, puisque le samedi, nous perdions contre Riehen, et seul Schwarz-Weiss avait réussi à remporter son match et nous dépassa au classement. Le lendemain, nous remportions notre rencontre pendant que Schwarz-Weiss perdait à Vevey. Du coup nous les repassions et finissions devant eux au classement! Ce fut une saison extrêmement épuisante psychologiquement!

Vous trouverez l'interview complète dans «RSE» 1/18!

Lindo Duratti: «Le retour en LNA était vivement espéré, mais rien n'est jamais simple surtout quand on est favori et que tout le monde vous attend au contour.»