Coin des règlements FSE

Ici vous trouverez les coins de règles actuels ainsi que tous les coins de règles précédents de la revue Suisse des Echecs RSE.

(commentaires : 0)

Nulle par déjà-vu

om - Une partie peut se terminer par la nulle pour diverses raisons. Les plus connues sont l’accord mutuel (article 5.2.3 des règles de la FIDE), la position morte (5.2.2) et le pat (5.2.1). Les deux méthodes compliquées d’obtenir la nulle sont la règle des grands nombres de coups (9.3 et 9.6.2) et la répétition de position (9.2 et 9.6.1).

La vérification d’une répétition de position requiert souvent la reconstruction de la partie sur un deuxième échiquier, car tant la position que les possibilités de coup de toutes les pièces doivent être contrôlées. De plus, le même joueur doit avoir le trait.

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La notation de la partie

om - Chaque joueur est tenu de noter ses coups – au fur et à mesure – de manière lisible et compréhensible en notation algébrique sur le formulaire de partie mis à disposition (article 8.1.1) – sauf lors de parties rapides ou blitz (A.2, B.4).
Il est temporairement dispensé de l’obligation de notation lorsqu’il se trouve en zeitnot (cinq minutes avant le contrôle de temps et moins de 30 secondes d’incrément par coup, 8.4). Le joueur doit toutefois, après le contrôle de temps et sur son propre temps, inscrire les coups manquants à l’aide du formulaire de l’adversaire (8.5.2).

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La fin de la partie (complément)

om - À la suite d’une réaction pertinente à l’avant-dernier coin des règlements, nous apportons un complément aux fins de parties. Une partie est par principe terminée lorsque les événements suivants surviennent – par ordre de priorité:

Immédiatement terminée:

  • Mat, dans la mesure où le coup était légal (5.1.1)
  • Abandon (5.1.2)
  • Pat, dans la mesure où le coup était légal (5.2.1)
  • Nulle par position morte (5.2.2, III.6)
  • Proposition de nulle (5.2.3)
  • Perte de la partie à la suite d’une sanction(12.9.6)

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Métamorphoses de pions

om - Avant les vacances d’été, un joueur du club d’échecs de Wil est venu vers moi et m’a demandé comment fonctionnait exactement la promotion de pion. Son adversaire aurait en effet placé un cavalier sur la case de promotion pour l’échanger deux coups plus tard contre une dame. Le président me confirma en toute honnêteté que cette pratique était courante dans son club et était apprise ainsi aux juniors. Je suis tombé des nues car l’on est loin de toute pratique de la FIDE.

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Coups impossibles et combines à la pendule

om - Dans les années 1990, beaucoup de joueurs d’échecs fuirent l’ex-Yougoslavie pour l’Ouest. Ils renforçaient certaines équipes et mettaient du piment aux parties de tournois avec leur style offensif. Cependant, la mauvaise habitude s'est également répandue de faire tourner les parties de tournois blitz à son avantage de manière peu sportive par le biais de coups irréguliers et de combines à la pendule. En conséquence, les règles de la FIDE durent à plusieurs reprises être précisées et rendues plus strictes afin d’endiguer le phénomène. Les règles furent entretemps à nouveau quelque peu assouplies.

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Chut, kibitz!

om - Alors que les trash-talker se rencontrent dans les cafés(- échecs), ceux qui préfèrent le calme fréquentent les salles de tournois. Mais également dans ces dernières, il n’est toutefois pas rare de voir se presser des kibitzs se mettant volontiers à analyser – parfois même durant la partie. Ceux-ci sont en conséquence expulsés de la salle par le directeur de tournoi. (RE* 12.2.4, 12.7)

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La fin de la partie

om - La fin de la partie faisant fréquemment l’objet de malentendus, nous abordons ce thème dans l’article suivant du coin des règlements.

Une partie se termine immédiatement par:

  • Mat
  • Pat
  • Accord mutuel (proposition de nulle)
  • Position morte (aucun mat aidé possible)
  • Abandon

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La notation de la partie

om - Chaque joueur est tenu de noter ses coups – au fur et à mesure – de manière lisible et compréhensible en notation algébrique sur le formulaire de partie mis à disposition (article 8.1.1) – sauf lors de parties rapides ou blitz (A.2, B.4).
Il est temporairement dispensé de l’obligation de notation lorsqu’il se trouve en zeitnot (cinq minutes avant le contrôle de temps et moins de 30 secondes d’incrément par coup, 8.4). Le joueur doit toutefois, après le contrôle de temps et sur son propre temps, inscrire les coups manquants à l’aide du formulaire de l’adversaire (8.5.2).

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Coups impossibles et combines à la pendule

om - Dans les années 1990, beaucoup de joueurs d’échecs fuirent l’ex-Yougoslavie pour l’Ouest. Ils renforçaient certaines équipes et mettaient du piment aux parties de tournois avec leur style offensif. Cependant, la mauvaise habitude s'est également répandue de faire tourner les parties de tournois blitz à son avantage de manière peu sportive par le biais de coups irréguliers et de combines à la pendule. En conséquence, les règles de la FIDE durent à plusieurs reprises être précisées et rendues plus strictes afin d’endiguer le phénomène. Les règles furent entretemps à nouveau quelque peu assouplies.

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La fin de la partie (complément)

om - À la suite d’une réaction pertinente à l’avant-dernier coin des règlements, nous apportons un complément aux fins de parties. Une partie est par principe terminée lorsque les événements suivants surviennent – par ordre de priorité:

Immédiatement terminée:

  • Mat, dans la mesure où le coup était légal (5.1.1)
  • Abandon (5.1.2)
  • Pat, dans la mesure où le coup était légal (5.2.1)
  • Nulle par position morte (5.2.2, III.6)
  • Proposition de nulle (5.2.3)
  • Perte de la partie à la suite d’une sanction(12.9.6)

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Chut, kibitz!

om - Alors que les trash-talker se rencontrent dans les cafés(- échecs), ceux qui préfèrent le calme fréquentent les salles de tournois. Mais également dans ces dernières, il n’est toutefois pas rare de voir se presser des kibitzs se mettant volontiers à analyser – parfois même durant la partie. Ceux-ci sont en conséquence expulsés de la salle par le directeur de tournoi. (RE* 12.2.4, 12.7)

En savoir plus...


(commentaires : 0)

Métamorphoses de pions

om - Avant les vacances d’été, un joueur du club d’échecs de Wil est venu vers moi et m’a demandé comment fonctionnait exactement la promotion de pion. Son adversaire aurait en effet placé un cavalier sur la case de promotion pour l’échanger deux coups plus tard contre une dame. Le président me confirma en toute honnêteté que cette pratique était courante dans son club et était apprise ainsi aux juniors. Je suis tombé des nues car l’on est loin de toute pratique de la FIDE.

En savoir plus...


(commentaires : 0)

La fin de la partie

om - La fin de la partie faisant fréquemment l’objet de malentendus, nous abordons ce thème dans l’article suivant du coin des règlements.

Une partie se termine immédiatement par:

  • Mat
  • Pat
  • Accord mutuel (proposition de nulle)
  • Position morte (aucun mat aidé possible)
  • Abandon

En savoir plus...